info@chantanne.be

Fondée en 1970/ Classique et moderne / 70+ choristes de tous âges / Répétition le mercredi soir Eglise Sainte Anne de Waterloo

La Chantanne Une chorale mixte d'amateurs à Waterloo

Direction musicale de la chorale

La Chantanne à Waterloo, un ensemble de 70 Choristes sous la direction de Benoît Leman.

Economiste de formation et chef d'entreprise, Benoît Leman cultive une passion pour la musique vocale.

Membre de La Chantanne depuis 1985, il en prend la direction en 1999, à l'aube du trentième anniversaire de cette formation de plus de 70 choristes.

Benoît Leman a pu s'inspirer de la dynamique et du style de direction imprimés par ses prédécesseurs auxquels il ajoute une touche personnelle énergique et ambitieuse.

Dès sa première année, il enchaîne concert anniversaire, enregistrement d'un premier CD et tournée dans le Quercy, ponctuée par une participation au Festival de la Voix de Moissac où La Chantanne interprète le Magnificat de Pergolèse et le Gloria de Vivaldi.

Il entreprend très rapidement d'élargir le répertoire de La Chantanne à de nombreuses oeuvres contemporaines, spirituals et chansons populaires françaises qui seront présentées lors de tournées en Belgique, en France (2002, Noisy-le-Grand) et jusqu'en Louisiane (2004). Le deuxième CD de La Chantanne «Le temps des chansons» évoque ce recueil contemporain.

En 2005, Benoît Leman et La Chantanne fêtent leurs 35 ans dans la solidarité, en interprétant le magnifique psaume 18 ‘Caeli Enarrant' de Benedetto Marcello, au profit des sinistrés de l'ouragan Katrina qui frappe durement la Louisiane.
Cette œuvre sera également à la base du troisième CD de La Chantanne, enregistré en 2007 dans l'église des Minimes, à Bruxelles. Soutenu par un comité dynamique, Benoît Leman invite La Chantanne à découvrir d'autres groupes vocaux lors de nouvelles tournées en France, de Dunkerque à Belle-Ile-en-Mer.

En 2008, accompagnées par l'orchestre de la chapelle Musicale de Tournai, La Chantanne et la chorale Ô Musica de Bertrix unissent leurs voix pour interpréter le Gloria et le Magnificat de Vivaldi lors de deux grandioses concerts ‘vénitiens'. En 2010, Benoît redécouvre un répertoire plus contemporain et projette La Chantanne vers une nouvelle tournée outre-Atlantique, au Québec cette fois. Fidèle à son éclectisme, il n'oublie pas d'entretenir régulièrement le répertoire classique de la chorale, notamment lors de concerts de Noël donnés à Waterloo et à Bruxelles avec la soprano Aga Winska, lauréate du Premier Prix au Concours Musical International de Chant Reine Elisabeth.

La musique rock s'inscrit au répertoire de la chorale dès 2012, à la faveur d'une rencontre avec le groupe « Orange Road ». Le projet « Waterloo on the rock » donne lieu à deux concerts hauts en couleur qui démontrent l'intemporalité et la variété du chant choral. Cette même année, Benoît n'hésite pas à lancer La Chantanne dans un nouveau projet musical, à l'initiative de Jacqueline Detroz : l'interprétation du célèbre « Dogora », œuvre contemporaine d'Etienne Perruchon.

En octobre 2015, pour les 45 ans de La Chantanne, Benoît Leman propose une adaptation de l'oratorio « Messiah » de G.F. Haendel, un projet ambitieux avec le concours de solistes talentueux, Julie Mossay, Marta Babic, Minseok Kim et Laurent Kubla, accompagnés de l'Orchestre de Chambre de Waterloo.

En 2018, le Chef fait son cinéma et emmène choristes et public à la redécouverte de grands airs du 7ème art lors d’un concert avec l’orchestre de chambre de la Nethen: « Clap Cinéma » est un succès. 

En 2019, voici venu le temps de rendre hommage à nos artistes belges. De Beaucarne à Brel en passant par Arno, Mauranne et Stromae, le répertoire s’enrichit dans l’optique d’un granduose 50ème anniversaire en 2020. Le Covid a un peu bousculé l’agenda… Postposé du moins. 

En 2022, comme nous tous et toutes, le chef croise les doigts pour que cette pandémie s’éteigne et conjure le sort en s’associant à Walter Proost, chef d’orchestre de l’European Philarmonia qui invite nos choristes à donner voix à deux de ces projets musicaux: des « Tribute to » rien moins qu’Ennio Morricone et Abba.